VIDEO. Pour Bertrand, Sarkozy ne va pas laisser de liberté à NKM et Wauquiez

Cette vidéo n'est plus disponible

"Vous connaissez son tempérament, je ne suis pas sûr que Nicolas Sarkozy partage beaucoup", a déclaré, dimanche, le député UMP de l'Aisne, sur Europe 1 et i-Télé.

Le patron de l'UMP, c'est Nicolas Sarkozy et personne d'autre. C'est en substance l'avis exprimé par Xavier Bertrand, député UMP de l'Aisne, dimanche 7 décembre sur i-Télé et Europe 1. Selon lui, le président du parti aura toujours le dernier mot. "Vous connaissez son tempérament, je ne suis pas sûr que Nicolas Sarkozy partage beaucoup avec Nathalie Kosciusko-Morizet et Laurent Wauquiez", a-t-il déclaré.

L'ex-chef de l'Etat a choisi de donner le siège de vice-présidente déléguée et "numéro 2" à Nathalie Kosciusko-Moriz, et et celui de secrétaire général à Laurent Wauquiez. Une façon de tenir un équilibre subtil entre deux lignes antagonistes : la permière est plutôt centriste alors que le second cherche à récupérer l'électorat Front national.

"La guerre des chefs" est "interdite"

Quant à la "guerre des chefs" attendue à l'UMP, l'ancien patron du parti affirme qu'elle est "interdite", tout comme "la guerre des sous-chefs". Interrogé sur "l'heure de Alain Juppé", Xavier Bertrand a répondu de façon lapidaire : "Les modes, c'est très bien, mais ça passe."

Il a également indiqué que lors du vote pour la présidence de la formation, il avait voté en faveur de Bruno Le Maire. "Je n'ai pas voté pour Nicolas Sarkozy, ce n’est pas une surprise, je lui avais dit", a assuré Xavier Bertrand. "Malgré toutes nos différences, j'ai voté pour Bruno Le Maire."

Vous êtes à nouveau en ligne