Sur Twitter, le bras droit d'Alain Juppé ironise sur l'élection du président de l'UMP

Gilles Boyer, bras droit d\'Alain Juppé, lors du meeting de Nicolas Sarkozy à Bordeaux (Gironde), le 24 novembre 2014.
Gilles Boyer, bras droit d'Alain Juppé, lors du meeting de Nicolas Sarkozy à Bordeaux (Gironde), le 24 novembre 2014. (MAXPPP)

Depuis l'ouverture du scrutin, Gilles Boyer multiplie sur Twitter les jeux de mots et autres remarques ironiques.

"Et si la politique souffrait de se prendre un peu trop au sérieux ?" Visiblement oui, à en croire Gilles Boyer : sur Twitter, le bras droit d'Alain Juppé ironise sur les ratés de l'élection du président de l'UMP, depuis l'ouverture du scrutin, vendredi 28 novembre.

Jeux de mots et ironie

Peu après le début des opérations de vote, le conseiller politique du maire de Bordeaux (Gironde) a commencé par publier deux jeux de mots : "C'était important de voter à l'Eure" et "La Drôme adhère". Les deux départements sont les terres d'élection de Bruno Le Maire et Hervé Mariton, candidat à la présidence de l'UMP.

Après cette entrée en matière, Gilles Boyer a multiplié les remarques ironiques, notamment à la suite de la saturation du site internet du vote, victime d'une "attaque" selon l'UMP. "Ce n'est pas parce qu'Alain Juppé a appelé à voter massivement qu'il faut vous précipiter sur vos ordinateurs, s'est-il moqué. Demain, ça lui ira très bien."

"148% de participation"

Le bras droit du maire de Bordeaux a également annoncé "148% de participation à 20h36", avant d'évoquer la COCOE. Cet organe interne interne à l'UMP avait été au coeur de la précédente élection contestée pour la tête du parti, qui avait vu Jean-François Copé s'opposer à François Fillon.