Juppé refuse de participer au "comité naphtaline" proposé par Sarkozy

Alain Juppé, le 19 mars 2014 à Bordeaux (Gironde). 
Alain Juppé, le 19 mars 2014 à Bordeaux (Gironde).  (NICOLAS TUCAT / AFP)

Avant de rencontrer Nicolas Sarkozy, mercredi, le maire de Bordeaux explique sur son blog ce qu'il pense de la stratégie du nouveau président de l'UMP.

Pas question de se laisser enfermer. Avant de rencontrer Nicolas Sarkozy, Alain Juppé écrit sur son blog, mardi 2 décembre, ce qu'il pense de la stratégie du nouveau président de l'UMP. Et visiblement, il n'est pas emballé par la proposition de l'ancien chef de l'Etat de constituer un comité des anciens Premiers ministres.

Si le maire de Bordeaux (Gironde) se dit "prêt à participer au renouveau de l'UMP" après l'élection à la présidence du parti de Nicolas Sarkozy, il veut être "là où se prendront les décisions" et pas dans un "comité naphtaline". 

"Je dirai ce que je pense sur tous les grands sujets"

"Dans le même esprit, je dirai ce que je pense sur tous les grands sujets d'intérêt national et international", avertit le maire de Bordeaux sur son blog, se donnant pour "tâche" en 2015 de décliner ses "grands principes de fond" en "propositions concrètes"Alain Juppé est un des candidats déclarés à la primaire de 2016, qui doit désigner le candidat de la droite pour la présidentielle de 2017.

Interrogé lundi par des journalistes à Dakar (Sénégal), l'ancien Premier ministre (de 1995 à 1997) avait précisé jusqu'ici qu'il souhaitait connaître la teneur de la proposition de Nicolas Sarkozy "avant de dire oui ou non". "Ce que je souhaite, c'est aider, mais de façon réelle. Pas dans un comité de chapeaux à plumes qui ne servirait à rien", a-t-il ajouté, précisant qu'il rencontrerait l'ancien chef de l'Etat à Paris si son emploi du temps le permettait.

Vous êtes à nouveau en ligne