VIDEO. L'attitude de François Fillon face au FN est "grave", selon Henri Guaino

France 5

Invité de "C Politique", le député UMP met l'ancien Premier ministre en garde après sa petite phrase sur les municipales et le FN. "Dans la solution prônée par François Fillon, il n'y a plus de ligne, plus de règles". 

"Ce qu'a fait François Fillon est assez désolant". L'ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino, actuellement député UMP des Yvelines, a condamné les propos de François Fillon sur un possible rapprochement entre l'UMP et le Front national aux municipales de 2014, dimanche 15 septembre. "L'attitude de François Fillon est tactique vis-à-vis des primaires. C'est grave. Quand on se targue de vouloir gouverner la France, on ne pratique pas la politique des coups", a-t-il dit lors de l'émission "C Politique", sur France 5.

"Quand on est un homme d'Etat, on a des valeurs, et on s'y tient", a renchéri Henri Guaino. Le député UMP a expliqué que la ligne du parti tracée jusque-là était la bonne, à savoir pas d'appel à un front républicain anti-FN, et pas d'alliance électoral non plus avec le parti d'extrême droite.

Henri Guaino met l'ancien Premier ministre en garde. "Dans la solution prônée par François Fillon, il n'y a plus de ligne, plus de règles, juge-t-il. Que les électeurs fassent ce qu'ils veulent, c'est une chose, mais cela veut dire que les candidats n'auront plus aucune ligne. Cela veut dire : 'Faites ce que vous voulez', et qu'à la limite, on pourrait avoir des communes gérées par des listes FN-UMP." Une éventualité dont il ne veut pas entendre parler.

Vous êtes à nouveau en ligne