Fillon est plus indulgent avec le FN, les électeurs UMP approuvent

François Fillon lors d\'un meeting à Nice (Alpes-Maritimes), le 13 septembre 2013.
François Fillon lors d'un meeting à Nice (Alpes-Maritimes), le 13 septembre 2013. (JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP)

Selon un sondage BVA pour i-Télé, 70% des sympathisants de droite approuvent le revirement de l'ancien Premier ministre qui a proposé de voter pour "le moins sectaire" en cas de duel PS-FN.

Les électeurs de droite approuvent François Fillon lorsqu'il conseille de voter pour le candidat "le moins sectaire" en cas de duel FN-PS, selon un sondage BVA pour i-Télé*, publié samedi 14 septembre. A la question "approuvez-vous ou désapprouvez-vous cette nouvelle position de François Fillon ?", 51% des sondés désapprouvent contre 46% qui approuvent. Dans le détail, 70% des sympathisants de droite approuvent ce revirement, dont 72% des sympathisants UMP et 69% de ceux du FN. A gauche, 81% des sondés désapprouvent, contre 16% qui approuvent.

François Fillon a semé le trouble dans son camp après ses propos, dimanche 8 septembre, conseillant aux siens de choisir "le moins sectaire" entre un socialiste et un frontiste aux élections municipales. Le député UMP a réitéré sa position, dans un entretien au Figaro (lien payant), lundi : "Je revendique ma liberté. Je ne veux plus de cette règle stupide du 'ni-ni'."

Selon un autre sondage de l'Ifop pour le site d'informations Atlantico**, classé à droite, 49% des sympathisants UMP sont favorables à des accords du principal parti d'opposition avec le FN aux élections locales. Cette étude indique que les sympathisants du Front national y sont quant à eux favorables à 72%.

 

*Enquête réalisée par internet auprès d'un échantillon de 1.049 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Les questions ont été posées les 12 et 13 septembre, soit avant de nouvelles déclarations de François Fillon, vendredi, renvoyant de nouveau PS et FN en matière de "sectarisme".

**Le sondage a été réalisé du 11 au 13 septembre en ligne auprès d'un échantillon de 414 sympathisants de l'UMP et du FN, extrait du cumul de deux échantillons correspondant à un total de 1.313 personnes représentatifs de la populations française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Vous êtes à nouveau en ligne