Pénalité pour les comptes de campagne de Sarkozy : l'ex-trésorière de l'UMP Catherine Vautrin est mise en examen

Catherine Vautrin arrive au siège de l\'UMP à Paris, le 8 juillet 2013.
Catherine Vautrin arrive au siège de l'UMP à Paris, le 8 juillet 2013. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Après le dépassement des frais de campagne autorisés lors de la présidentielle 2012, une amende avait été infligée à Nicolas Sarkozy mais payée par l'UMP.

L'ancienne trésorière de l'UMP, Catherine Vautrin, a été mise en examen jeudi 4 décembre pour "abus de confiance", dans l'affaire de l'amende infligée à Nicolas Sarkozy après le rejet de ses comptes de campagne lors de la présidentielle de 2012. C'est la première personne mise en examen dans cette affaire. FabienneLiadzé, ex-directrice des affaires financières de l'UMP, a été placée sous le statut de témoin assisté.

En juillet dernier, le parquet de Paris avait ouvert une information judiciaire sur le paiement par l'UMP de cette pénalité. Or cette amende avait été infligée à l'ex-président après l'invalidation de ses comptes de campagne pour avoir dépassé le plafond autorisé.

Un éventuel "abus de confiance" au préjudice de l'UMP

Nicolas Sarkozy, élu à la tête de l'UMP dimanche 30 novembre, a réglé à l'UMP le montant de la pénalité mercredi 3 décembre. Il a remis un chèque de 363 615 euros au nouveau trésorier du parti, Jacques Laisne. L'ancien chef de l'Etat a indiqué qu'il comptait "mettre la formation politique qu'[il] préside à l'abri de toutes contestations" 
avec ce remboursement.

Mais ce remboursement par l'ancien chef de l'Etat n'a pas mis fin pour autant au volet judiciaire de cette affaire. L'enquête vise un éventuel "abus de confiance" au préjudice de l'UMP, qui avait alors réglé la facture à la place du candidat.