VIDEO. Bartolone tacle Morano et la droite : "A force de courir après le FN, c'est la plus stupide, qui s'est fait prendre"

Cette vidéo n'est plus disponible

Le président de l'Assemblée nationale, tête de liste socialiste pour les régionales en Ile-de-France, dénonce une "dérive" des Républicains.

"A force de courir après le Front national, c'est la plus stupide", Nadine Morano, "qui s'est fait prendre", a lancé Claude Bartolone, le président socialiste de l'Assemblée nationale, jeudi 1er octobre au micro de RTL. L'eurodéputée, elle, devrait se voir retirer son investiture Les Républicains pour les régionales en Meurthe-et-Moselle, après avoir maintenu, mercredi, ses propos polémiques sur la France, "pays judéo-chrétien (...) de race blanche".

Un argument de campagne contre sa rivale Pécresse

"Ce ne sont pas des propos comme ça, qui viennent de nulle part", a accusé Claude Bartolone, tête de liste PS pour les régionales en Ile-de-France. Et le ténor socialiste de détailler ses accusations : "Lorsque, depuis le retour de M. Sarkozy, le parti de la droite tient réunion sur réunion sur l'islam, lorsque M. Sarkozy, devant le think tank Choiseul, tient des propos sur le thème 'On va arrêter de se faire culpabiliser sur les banlieues', lorsqu'un certain nombre de députés de droite disent : 'On va accueillir des réfugiés, mais [que] des Syriens', lorsqu'un élu de droite dit : 'Je vais accueillir des réfugiés chrétiens mais pas d'autres parce qu'eux, au moins, ils ne coupent pas la tête de leur patron', il y a une dérive."

Le président de l'Assemblée nationale a également porté cette accusation contre sa rivale en Ile-de-France, Valérie Pécresse, qui s'est pourtant démarquée des propos de Nadine Morano.

Vous êtes à nouveau en ligne