VIDEO. Le Front national ne veut pas être "Le Radeau de La Méduse" de Nadine Morano

Cette vidéo n'est plus disponible

Marine Le Pen, et le député apparenté FN, Gilbert Collard, ont critiqué, jeudi, l'eurodéputée Les Républicains, auteure de propos polémiques sur la France, "pays de race blanche".

Le Front national ne veut pas de Nadine Morano, au cœur d'une polémique pour ses propos sur la France "pays de race blanche" et désormais sous le coup d'une sanction de son parti, Les Républicains. La présidente du parti d'extrême droite, Marine Le Pen, et le député apparenté FN, Gilbert Collard, l'ont martelé, jeudi 1er octobre, sur Europe 1 et i-Télé.

Jean-Marie Le Pen prend sa défense

"Elle s'est pris les pieds dans le buzz, a ironisé Marine Le Pen. Je n'ai aucune raison d'accueillir Nadine Morano, qui appartient à un mouvement politique immigrationniste (...), qui a mis en œuvre le communautarisme en France." Le député apparenté FN, Gilbert Collard, a lui assuré qu'il n'était pas question que Nadine Morano "vienne se réfugier" au Rassemblement Bleu Marine, le parti créé par Marine Le Pen pour accueillir des personnalités ne souhaitant pas entrer directement au FN.

Nadine Morano a, en revanche, reçu le soutien de Jean-Marie Le Pen, lui-même exclu du FN par sa fille et héritière politique en raison de ses dérapages répétés. "Pour avoir énoncé une évidence historique multiséculaire, Mme Nadine Morano subit un feu nourri de critiques, d'autant plus véhémentes qu'elles viennent de son propre camp", a-t-il expliqué, mardi, dans un communiqué. Elle peut mesurer à ses dépens ce que pèse la gauchisation des esprits dans les rangs de l'ex-UMP." 

Vous êtes à nouveau en ligne