"Les Républicains", un nom que la gauche veut défendre

France 2

Plusieurs élus de gauche ont déposé un recours devant la justice pour empêcher que la droite ne s'accapare le nom de "Républicains" pour remplacer l'UMP.

Nicolas Sarkozy y tient : il n'a cessé de rappeler lors de ces derniers meetings sa volonté de changer le nom de son parti politique. Exit donc, l'UMP créé en 2002, et bonjour "Les Républicains".

Mais avant même d'être officiellement adoptée par les membres du parti, l'appellation est attaquée en justice par un collectif d'avocats et de militants. Sous la bannière "Nous sommes les républicains", ils ont lancé une pétition, où ils précisent qu'"aucun parti ne peut s'arroger le monopole de l'appellation qui est notre patrimoine commun". Elle rassemble aujourd’hui quelques 15 000 signataires, dont de nombreux élus socialistes.

Luc Ferry critique

À droite aussi, le nom suscite des critiques, notamment de la part de l'ancien ministre Luc Ferry. Celui-ci a en effet tweeté "'Les Républicains', comme si nul autre ne l'était ! Comble du ridicule, imposture historique et intellectuelle..."

La justice doit se prononcer vendredi prochain, les proches de Nicolas Sarkozy disent être confiants sur le plan juridique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne