VIDEO. Affaire Fillon : l’ex Premier ministre contre-attaque

FRANCE 3

Dans une interview accordée au Journal du Dimanche, France Fillon dément être intervenu auprès de l’Élysée pour accélérer les poursuites judiciaires contre Nicolas Sarkozy. Une équipe de France 3 fait le point.

 L’ancien Premier ministre a riposté dans une interview publiée dimanche 9 novembre dans le Journal du Dimanche. S’il reconnaît avoir déjeuné avec Jean-Pierre Jouyet, le secrétaire général de l’Élysée, il nie avoir cherché à accélérer les poursuites judiciaires contre Nicolas Sarkozy. François Fillon a même évoqué une possible manipulation des journalistes du Monde par l’Élysée. "Si c’était le cas, ce serait une affaire d’État d’une extrême gravité. Ce serait une tentative de déstabilisation d’un responsable de l’opposition", a-t-il déclaré à l’hebdomadaire.

Jean-Pierre Jouyet dément

De son côté, Jean-Pierre Jouyet dément avoir transmis ces informations aux journalistes du monde Fabrice Lhomme et Gérard Davet qui eux affirment détenir les enregistrements de leur entretien avec le secrétaire général de L’Élysée. "Que monsieur Jouyet démente, là, ça a été une surprise puisqu’il nous avait confirmé à deux reprises, de manière très distincte que oui, il y avait eu une demande d’intervention", a déclaré Gérard Davet. Selon le grand reporter, Fillon aurait fait pression sur Jouyet pour qui celui-ci démente.

Pour Henri Guaino, député UMP des Yvelines, c’est la responsabilité du secrétaire de l’Élysée qu'il faut éclaircir : "est-ce que monsieur Jouyet a menti ou n’a pas menti ? Il va quand même falloir essayer de trancher cette question. Et si on ne peut pas la trancher, il porte une très lourde responsabilité", a-t-il déclaré sur Europe 1. Nicolas Sarkozy ne s’est toujours pas exprimé, mais s’est entretenu par téléphone avec François Fillon dans la soirée du samedi 8 novembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne