Syndicats et associations appellent à la création d’un "pôle financier public au service des droits"

Des membres d\'Attac, lisant une \"scène de crime\" devant une banque à Nice en novembre 2011
Des membres d'Attac, lisant une "scène de crime" devant une banque à Nice en novembre 2011 (AFP PHOTO / VALERY HACHE)

Des associations et des syndicats de la finance, regroupés en collectif, ont annoncé mercredi 1er février avoir interpellé les candidats à l’élection présidentielle sur la création d'un "pôle financier public au service des droits" fondamentaux.

Des associations et des syndicats de la finance, regroupés en collectif, ont annoncé mercredi 1er février avoir interpellé les candidats à l'élection présidentielle sur la création d'un "pôle financier public au service des droits" fondamentaux.

Un collectif de syndicats du secteur financier et d'associations, comprenant notamment Droit au logement (DAL) ou encore Attac, ont adressé mercredi un courrier aux candidats pour défendre les droits fondamentaux face aux dérives de la finance. En jeu, la création d'un "pôle financier public au service des droits".

Le constat est sans appel : dans le courrier transmis aux candidats, le collectif relève que "la crise et les politiques d'austérité (...) compromettent l'accès d'une fraction de plus en plus large de la population à un certain nombre de droits fondamentaux constitutifs de notre modèle social".

Parmi ces droits, il cite le droit à l'emploi et à un revenu décent, le droit au logement, à une protection sociale de haut niveau, à des services publics de qualité, à l'inclusion bancaire ou encore à un cadre de vie respectueux de l'environnement.

Face à cette situation, il s'agit pour le collectif de donner à la "puissance publique" les moyens de se doter d'un "instrument lui permettant d'influer directement sur la sphère financière".

Mission de service public

Le collectif préconise donc de créer un pôle financier qui "serait constitué par la mise en réseau d'institutions financières dans lesquelles l'État dispose d'une influence certaine, directement ou indirectement", et dont l'objectif serait de "jouer un rôle de catalyseur pour attirer" d'autres financements.

Il regrouperait des institutions publiques, comme la Banque de France, la Caisse des Dépôts, la Banque Postale, l'Agence Française de développement, ou dont l'activité relève d'une mission de service public comme le Crédit foncier.

Parmi les premiers signataires figurent l'organisation altermondialiste Attac, l'association Droit au logement (DAL), la Fondation Copernic, ainsi que de nombreuses structures syndicales des secteurs financiers et bancaires, dont la fédération CGT finances, la fédération SUD PTT, des syndicats de la Caisse des dépôts, des Caisses d'Epargne, du Crédit foncier ou encore de la Banque de France.

Vous êtes à nouveau en ligne