Sur i<Télé, François Bayrou rejette les appels du pied de l'UMP et du PS à l'électorat centriste

François Bayrou
François Bayrou (AFP)

Invité, la veille, par François Fillon et par Michel Sapin à se rapprocher de l'UMP, dans un cas, du PS, dans l'autre, François Bayrou a décliné l'offre, jeudi 23 février sur i

Invité, la veille, par François Fillon et par Michel Sapin à se rapprocher de l'UMP, dans un cas, du PS, dans l'autre, François Bayrou a décliné l'offre, jeudi 23 février sur i

François Bayrou a refusé, jeudi 23 février, de rallier l'UMP ou le PS avant le premier tour de l'élection présidentielle.

Invité d'i

François Fillon avait appelé les électeurs centristes, la veille, à rejoindre l'UMP le plus tôt possible. Le premier ministre avait souligné que "sur l'essentiel, notre vision de la société est la même".

De son côté, Michel Sapin, responsable du projet présidentiel de François Hollande, avait déclaré, mercredi, que le président du MoDem devait sortir de "l'ambiguïté".

M. Bayrou a répondu que la majorité derrière tel ou tel candidat se ferait au second tour.

"Nous sommes entourés de sollicitations parce que notre chemin est juste et parce que la force que nous représentons est la seule capable de reconstruire le pays. Quelque chose est rompu entre Nicolas Sarkozy et le peuple Français, il s'est trompé sur tous les axes", a-t-il dit sur la chaine d'information en continu.

Vous êtes à nouveau en ligne