Standard & Poor's dégrade la note de la France de AA+ à AA

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Presque deux ans après avoir fait passer la note de la France de AAA à AA+, l'agence de notation américaine la dégrade donc à nouveau de AA+ à AA mais avec une "perspective stable". Ce n'est pas tout à fait une surprise. En janvier 2012, la précédente dégradation était assortie d'une "perspective négative" ce qui rendait possible une nouvelle décision de ce type dans les deux ans.

Avec ce AA, la France se trouve donc désormais deux crans en dessous du triple A, la meilleure des notes possibles. Une note qui sert à évaluer qui faisait la capacité de la France à rembourser sa dette. Le point positif c'est que cette nouvelle dégradation est assortie d'une "perspective stable". cela signifie que Standard & Poors n'envisage pas de baisser davantage la note de la France dans les années qui viennent.

Un sérieux doute sur les réformes

Dans son communiqué, (lire plus bas) Standard & Poors, estime que "les réformes engagées dans les domaines de la fiscalité, du secteur des biens et services et du marché du travail n'amélioreront pas sensiblement les perspectives de croissance de la France à moyen terme, et que la persistance d'un taux de chômage élevé affaiblit le soutien populaire en faveur de nouvelles mesures d'envergure en matière de politique budgétaire et de réformes structurelles" .  Et l'agence indique que "la perspective sur ces notes à long terme est "stable", indiquant que, selon nous, la possibilité d'un relèvement ou d'un abaissement de la note de la France dans les deux ans à venir est inférieure à une sur trois".

"C'est une
politique qui a été dégradée, pas la France" avait dit Hollande en 2012

Reste que c'est tout de même un très mauvais message pour le gouvernement. Pour en juger, il suffit de revenir à la précédente dégradation en janvier 2012. La France était alors en campagne pour l'élection présidentielle. La réaction de celui qui était à l'époque le candidat socialiste, François Hollande, pourrait bien lui être renvoyée par l'opposition : "C'est la crédibilité de la stratégie conduite depuis 2007
qui est mise en cause. Elle a manqué de cohérence, elle a manqué de constance
et elle a manqué de clairvoyance et surtout de résultats.  C'est une
politique qui a été dégradée, ce n'est pas la France. (...)    
La France peut réussir son redressement (...), c'est tout l'enjeu du scrutin de
2012."

 [null,null] Le communiqué de Standard & Poors publié par France_Info.fr

Vous êtes à nouveau en ligne