Sondage donnant Hollande en tête: réactions

Les trois principaux candidats à la primaire: Martine Aubry, Ségolène Royal, François Hollande, avec Lionel Jospin
Les trois principaux candidats à la primaire: Martine Aubry, Ségolène Royal, François Hollande, avec Lionel Jospin (AFP - PIERRE ANDRIEU)

"Je suis lucide, un sondage donne une responsabilité à celui qui est en tête. Je suis aussi conscient qu'un sondage ne fait pas une élection", a déclaré vendredi sur France 2 François Hollande qu'une enquête d'opinion place en tête de la primaire.

"Je suis lucide, un sondage donne une responsabilité à celui qui est en tête. Je suis aussi conscient qu'un sondage ne fait pas une élection", a déclaré vendredi sur France 2 François Hollande qu'une enquête d'opinion place en tête de la primaire.

"Il faut mériter une élection. Les Français auront un seul critère: qui est le mieux placé pour faire gagner la gauche ? ", a ajouté le député de Corrèze.

Le sondage, réalisé par Ipsos pour Francetélévisions, crédite François Hollande de 42 % des intentions de vote, contre 31 % à Martine Aubry, soit l'écart l'écart le plus important entre eux jusqu'à présent. "Elle a un gros sprint à faire pour rattraper le retard", a reconnu l'un de ses proches avant une réunion matinale en forme de démonstration de force pour la maire de Lille, devant des centaines de militants.

Ségolène Royal, créditée de 18% par Ipsos, a immédiatement réagi. "Ne vous laissez pas empoisonner par ces sondages qui ne reposent que sur du vent", a affirmé l'ex-candidate de 2007, rappelant la surprise Eva Joly lors de la primaire écologiste. Jeudi soir, lors d'un dîner avec des journalistes, la présidente de Poitou-Charentes assurait, sereine : "Je vais être en tête du premier tour" de la primaire.