Simone Veil : une vie dédiée à ses engagements

France 3

Simone Veil est décédée vendredi 30 juin, à l’âge de 89 ans. Portrait d’une femme d’exception, qui laisse la France orpheline.

Le visage de Simone Veil incarnait à lui seul l’histoire du XXe siècle. Figure de l’émancipation féminine, de l’espérance européenne, rescapée de la Shoah, elle était tout cela à la fois. Simone Veil, née Jacob, a vu le jour le 13 juillet 1927. Elle est la dernière d’une fratrie de quatre enfants. Sa famille, juive non pratiquante, est installée à Nice (Alpes-Maritimes). Le 13 avril 1944, Simone est déportée avec sa mère et sa sœur dans le camp d’Auschwitz (Pologne). Elle y survivra durant 11 mois, mais sa sœur et sa mère y mourront.

Première femme présidente du Parlement européen

À son retour en France, elle entame des études pour devenir magistrate. En 1974, Jacques Chirac, Premier ministre à l’époque, lui propose de devenir ministre de la Santé, et de porter la loi légalisant l’avortement. Elle remportera son combat, face à une Assemblée presque essentiellement masculine. Son autre combat sera celui de la reconstruction de l’Europe. Elle y œuvrera au Parlement européen, dont elle sera la première femme présidente.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne