Mort de Simone Veil : Jean-Louis Debré salue "une femme indépendante qui a incarné une volonté de paix et de grandeur"

Simone Veil
Simone Veil (- / AFP)

L'ancien président du Conseil constitutionnel, Jean-Louis Debré, garde en mémoire une femme qui "s'est opposée au combat des conservateurs" et qui a "tourné le dos à celles et ceux qui se repliaient sur eux-mêmes."

Jean-Louis Debré ancien président du Conseil constitutionnel a rendu hommage sur franceinfo à Simone Veil, ancienne magistrate et ancienne ministre, morte à l'âge de 89 ans vendredi 30 juin.

>> A suivre : les réactions à la mort de Simone Veil

"Je retiens trois choses: d'abord, elle a incarné avec une très grande dignité la déportation des juifs de France. Elle a aussi incarné pour toute une génération de femmes leur combat pour le libre choix de leur maternité, a réagi Jean Louis Debré l'ancien président du Conseil constitutionnel. Enfin, confrontée au nationalisme, elle a incarné comme présidente du Parlement européen, une volonté européenne de paix et de grandeur".

"Elle s'est opposée au combat des conservateurs" 

"Ce sont ces trois incarnations qui font de Simone Veil une femme à part, une femme avec un caractère exceptionnel, un courage à nul autre pareil, a poursuivi Jean-Louis Debré. C'était une femme indépendante, on ne pouvait pas l'empêcher de dire ce qu'elle avait à dire."

"C'était une femme de son temps, elle s'est opposée au combat des conservateurs. Elle a tourné le dos à celles et ceux qui se repliaient sur eux-mêmes. Il y a une volonté de dépasser les idéologies des uns et des autres pour se trouver ailleurs."

Vous êtes à nouveau en ligne