Selon un sondage TNS Sofres, les Français estiment que l'année 2012 sera pire que 2011

Les Français pensent majoritairement que la situation sera en 2012 \"plutôt moins bonne\" qu\'en 2011.
Les Français pensent majoritairement que la situation sera en 2012 "plutôt moins bonne" qu'en 2011. (AFP - Nathan Alliard)

Rien ne va plus. Qu'il s'agisse de pouvoir d'achat, de santé ou d'emploi, les Français sont pessimistes. Une majorité estime qu'en 2012, la situation sera "plutôt moins bonne" qu'en 2011, selon un sondage TNS Sofres publié mercredi 18 janvier.

Rien ne va plus. Qu'il s'agisse de pouvoir d'achat, de santé ou d'emploi, les Français sont pessimistes. Une majorité estime qu'en 2012, la situation sera "plutôt moins bonne" qu'en 2011, selon un sondage TNS Sofres publié mercredi 18 janvier.

Les Français sont-ils déprimés ?

L'étude réalisée par l'institut TNS-sofres pour La Croix ne le dit pas. En revanche, elle indique que sur les critères clés de l'économie française, les Français estiment que l'année 2012 sera pire que 2011.

Pouvoir d'achat et d'emploi dans le rouge

En tête des préoccupations, le pouvoir d'achat. 64% des Français considèrent qu'en 2012, la situation sera globalement pire qu'en 2011 (+7%) et 55% pour ce qui concerne leur cas personnel (+5%).

Leur opinion sur l'économie en générale et le marché du travail n'est guère plus brillante. 63% d'entre eux estiment que la situation de l'emploi sera moins bonne en 2012 qu'en 2011 (+13%) et 48% que la situation de l'économie française va se dégrader. (+16%)

La santé et les retraite sont aussi concernées

En matière de santé et de financement des retraites, si la dégradation des opinions est moins forte, les chiffres montrent, là encore, une majorité de "pessimistes".

55% des personnes interrogées jugent qu'en 2012, la situation sera moins bonne qu'en 201 (+6%), et 56% pour ce qui touche au système de santé (+2%).

* Sondage effectué du 6 au 9 janvier 2012, sur un échantillon national de 1000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile par le réseau des enquêteurs de TNS Sofres.