"Désirs de France, avenir de la planète" : Ségolène Royal s'apprête à lancer son think tank

Ségolène Royal ne sera plus ambassadrice des pôles le 24 janvier 2020.
Ségolène Royal ne sera plus ambassadrice des pôles le 24 janvier 2020. (LP/YANN FOREIX / MAXPPP)

Bientôt libre de son poste d’ambassadrice des pôles, Ségolène Royal va lancer un club de réfléxion politique. 

Quelques jours après l'annonce de son éviction de sa mission d'ambassadrice des pôles, Ségolène Royal s'apprête à lancer un nouveau club de réflexion, a appris vendredi 17 janvier franceinfo.

"Pas une écurie présidentielle pour 2022"

Cette sorte de think tank, lancée dans les prochains jours, réunira des députés, des militants, des syndicalistes et des membres de la société civile, selon un ancien ministre, resté proche de Ségolène Royal. Le nom de ce club de réflexion, "Désirs de France, avenir de la planète" n'est pas sans rappeler "Désirs d'Avenir", l'association créée en 2005 qui avait soutenu la campagne présidentielle de l'ex-socialiste en 2007.

L'entourage de Ségolène Royal ne confirme pas d'ambitions présidentielles pour l'ex-ministre de l'Environnement. "Avec ce club de réflexion, il s'agira de faire un travail sur le fond, pas d'être une écurie présidentielle pour Ségolène Royal en 2022". Ségolène Royal a tout de même déjà esquissé quelques thématiques de travail : la défense du modèle de protection sociale à la française, l'environnement et la démocratie. Cette semaine, l'ancienne ministre socialiste déclarait vouloir contribuer à faire naître une troisième voie, en dehors du face-à-face Emmanuel Macron - Marine Le Pen.

Vous êtes à nouveau en ligne