Rwanda : Révélations d'un militaire français

(Eric Camoin Reuters)

De nouvelles révélations sur l'opération Turquoise, qui a été menée par l'armée française au Rwanda, à partir de la fin juin 1994. C'est un ancien officier français qui parle pour la première fois.

Guillaume Ancel avait été affecté au détachement de la Légion étrangère. Ce jeune capitaine de 28 ans était un spécialiste des frappes aériennes.

Surprenant, pour l'opération Turquoise, une opération qui a toujours été présentée officiellement, avant, pendant et même 20 ans après, comme une opération humanitaire.

Dans son interview à Laure de Vulpian, il conteste clairement le caractère "humanitaire " de l'opération Turquoise. "Moi je suis parti à Kigali avec l'ordre de préparer un raid sur Kigali.. Quand on fait un raid sur Kigali c'est pour remettre au pouvoir le gouvernement qu'on soutien, c'est pas pour aller créer une radio libre." explique Guillaume Ancel qui a quitté l'armée en 2005, avec le grade de lieutenant-colonel.

Vous pouvez retrouver l'intégralité de son témoignage, en détail et en longueur, sur le  site Franceculture.fr.

Vous êtes à nouveau en ligne