La suppression de la réserve parlementaire fait débat

FRANCE 2

Le débat sur la suppression de la réserve parlementaire des députés rebondis. C'est l'une des mesures phares du projet de loi sur la moralisation de la vie publique. Les discussions viennent de débuter à l'Assemblée nationale, mais cette suppression suscite la grogne chez une partie des parlementaires.

C'est une séance dont les députés se souviendront, car ce qui se discute dans l'hémicycle aujourd'hui les concerne directement : la suppression pure et simple de la réserve parlementaire. Une cagnotte dont disposent chaque année députés et sénateurs pour donner des subventions aux associations et aux collectivités. 135 millions d'euros par exemple en 2016. Une réserve que la ministre de la Justice, Nicolas Belloubet, veut supprimer. Son but : mettre fin à la suspicion autour de l'utilisation de ces sommes.

Les Républicains septiques

Mais les élus républicains sont très smectiques. "Quand on subventionne le Secours populaire, la Banque populaire ou les Restos du coeur, vous pouvez me dire où est le clientélisme là dedans. Je crois qu'il y a une vraie méconnaissance de ce qu'est fondamentalement la réserve parlementaire", s'insurge Philippe Gosselin, Député "LR" de la Manche. Aux yeux de la France Insoumise, cette suppression ne moralisera pas la vie politique. Pour remplacer cette réserve et financer des projets, un fond sera créé, il devrait être géré par l'Assemblée nationale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne