VIDEO. Remaniement : pour Fabius, le gouvernement "devra être doublement concentré"

Cette vidéo n'est plus disponible

Le ministre des Affaires étrangères estime qu'avec "quinze à vingt ministres", cette éventuelle nouvelle équipe gouvernementale "peut fonctionner".

François Hollande "a entendu l'avertissement" des électeurs lors du premier tour des municipales et "il en tirera les conséquences après le deuxième tour", assure Laurent Fabius, jeudi 27 mars sur le plateau d'i-Télé. "Ça m'étonnerait qu'on prenne de grandes décisions entre aujourd'hui et dimanche", lâche-t-il aussi. 

Fabius sur la liste des premiers ministrables

La porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem a pourtant assuré, la veille, à l'issue du Conseil des ministres que le chef de l'Etat jugeait que le gouvernement devait "entendre les Français" et "tirer une leçon" en œuvrant "au redressement", "avec plus de rapidité, plus de force, plus de cohérence et de justice sociale", "sans attendre" le verdict du second tour.

Alors que le nom de Laurent Fabius circule parmi ceux des potentiels remplaçants de Jean-Marc Ayrault, le chef de la diplomatie fait des suggestions. Le futur gouvernement "devra être doublement concentré", estime-t-il. D'abord "dans les fonctions", "sur le nombre", ensuite "sur un objectif" : "le redressement économique". Quant au nombre de portefeuilles à l'issue de ce remaniement, Laurent Fabius a également son avis : "Entre quinze et vingt ministres, ça peut fonctionner", juge-t-il.

Vous êtes à nouveau en ligne