Régionales : payer pour être candidat sur les listes des grands partis ?

(Il faut payer pour être sur certaines listes © lavizzara)

Le week-end dernier, on apprenait que dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, le candidat Les Républicains Xavier Bertrand demande 7000 euros à chacun de ses colistiers en position éligible. D'après nos collègues de France Bleu Loire Océan, ça se passe aussi comme ça en Pays de la Loire.

 Chez les socialistes, on parle d'un appel à contribution militante. 1500 euros demandés aux conseillers régionaux sortants et aux deux premiers de chaque liste départementale. Pour les autres, quelle que soit leur position sur la liste, l'idée est d'essayer de donner quelques centaines d'euros, jusqu'à 600 si possible. De l'argent que le candidat peut très bien verser en collectant lui aussi des dons divers et variés. Car une campagne coûte cher, plus cher que les 500.000 euros maximum remboursés par l'Etat.

Mêmes explications à droite chez Bruno Retailleau. Sauf que là c'est un peu plus organisé : chaque candidat éligible qu'il soit de l'UDI, des Républicains, du MoDem, ou autre, a reçu par courrier la liste des documents à fournir, dont un chèque de 4000 euros. "Ce n'est pas une condition sine qua non pour être en position éligible et on ne choisit pas nos candidats en raison de leurs capacités financières, explique le directeur de campagne de la liste de droite et du centre. Mais notre candidat Bruno Retailleau a dû emprunter une somme importante pour financer cette campagne. Il est donc normal que des candidats qui ensuite vont percevoir une indemnité nette d'environ 1900 euros par mois en tant qu'élus soient eux aussi sollicités".