Régionales : Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, toujours à gauche

(Carole Delga, la candidate socialiste, paraît en bonne position pour l'emporter en languedic-Roussillon-Midi-Pyrénées © MaxPPP)

Le FN, emmené par Louis Aliot, arriverait largement en tête au premier tour, mais serait distancé au second. Selon un sondage exclusif Ipsos/Sopra Steria pour Radio France et France Télévisions, c'est la socialiste Carole Delga, ex-secrétaire d'Etat, qui l'emporterait, avec 40% d'intentions de vote.

Ce sont des terres de gauche... Et elles le resteront, selon toute vraisemblabilité. Midi-Pyrénées est dirigée par le Parti socialiste depuis 1998, Languedoc-Roussillon est à gauche depuis 2004 ; la fusion des deux ne devrait pas modifier la donne. Selon un sondage exclusif Ipsos/Sopra Steria pour Radio France et France Télévisions, réalisé auprès de 810 électeurs du 19 au 21 novembre, c'est la liste emmenée par Carole Delga qui l'emporterait largement au second tour, avec 40% des suffrages.

Au soir du premier tour pourtant, la socialiste serait pourtant largement distancée : elle est créditée de 23% d'intentions de vote, très loin derrière Louis Aliot, qui conduit la liste du Front national : 32%. A noter que, depuis les attentats de Paris, le FN gagne un point, le PS en perd un. La liste d'union de la droite, conduite par le politologue Dominique Reynié, est encore derrière, à 21%.

(Question posée : s'il avait lieu dimanche prochain et si vous aviez le choix entre les listes suivantes, pour quelle liste auriez-vous le plus de chances de voter au second tour ?)

La liste écologistes-Front de gauche est à 11%... ce qui fournit un bon réservoir de voix pour le second tour. Carole Delga irait même au-delà, puisqu'elle est donc créditée de 40% des suffrages - elle bénéficierait des deux tiers des voix de la liste "Citoyens du Midi", selon le sondage.

Le FN, qui fait comme à chaque fois le plein de voix dès le premier tour, serait à 33%. Et la droite, à 27%.

Vous êtes à nouveau en ligne