VIDEO. Réforme territoriale : des maires des communes rurales chantent la Marseillaise devant l'Assemblée

FRANCE 3

L'Association des maires ruraux refusent l'actuelle réforme territoriale qui, selon eux, "concentrent les pouvoirs et les moyens bien loin de là où vivent nos concitoyens".

Ils sont plusieurs centaines devant l'Assemblée nationale, mercredi 24 juin, pour dénoncer le projet de réforme territoriale bientôt en deuxième lecture devant les députés. Des maires des communes rurales de France se sont rassemblés contre un texte qui va, selon eux, "anéantir le niveau de proximité préféré des Français, la commune".

Selon l'AMRF, l'Association des maires ruraux, la réforme territoriale entend "concentrer pouvoirs et moyens bien loin de là où vivent nos concitoyens". Si ce texte était voté, "le maire et le conseil municipal n'auraient plus aucune prise sur les décisions locales" et les ressources des communes "seraient asséchées", poursuit l'AMRF dans un communiqué.

Des responsables de l'association reçus par Marylise Lebranchu

Les maires ont entonné la Marseillaise à l'extérieur de l'Assemblée qui doit examiner à nouveau le projet de loi NOTRe (Nouvelle organisation du territoire de la République) à partir du 29 juin. Des bousculades ont eu lieu avec la police sur place. 

Des responsables de l'association ont été reçus par la ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique, Marylise Lebranchu. Devant la ministre, les maires ont exprimé "l'incompréhension et l'inquiétude, voire la colère, des 32 000 maires de communes de moins de 2 000 habitants adhérents de l'AMF, sur la baisse injuste et insoutenable des dotations de l'Etat, le retrait de celui-ci dans les territoires ruraux" ou encore "la disparition des services publics".

Vous êtes à nouveau en ligne