VIDEO. Copé veut un référendum sur la réforme territoriale

FRANCE 24

Le président de l'UMP juge que la division par deux du nombre de régions prônée par le gouvernement revient à créer "un État fédéral", "une autre République".

Jean-François Copé juge que la division par deux du nombre de régions prônée par le gouvernement revient à créer "un État fédéral", "une autre République". Le président de l'UMP dénonce "un véritable coup de force" dans cette réforme territoriale. Et il considère qu'il est "inacceptable" que les Français ne soient pas consultés par référendum. Il l'a déclaré, dimanche 11 main, lors de l'émission "Tous Politiques" sur France Inter-Le Parisien-France 24.

Copé et Mélenchon sur la même ligne

"On invente en catastrophe, en huit jours, après avoir supprimé le conseil territorial, une ambition territoriale (...), une réforme institutionnelle pour éviter à tout prix une élection régionale et cantonale", en 2015, a dénoncé le député-maire de Meaux.

Le patron du premier parti d'opposition a rappelé qu'il est "favorable à ce que l'on conserve 22 régions, ou peut-être 20, mais qu'en tout cas soient fusionnés conseils régionaux et généraux et que les nouveaux élus soient élus sur une base territoriale". "On n'a pas le droit de le faire sans changer la Constitution et sans demander aux Français leur avis", a insisté Jean-François Copé.

De l'autre côté de l'échiquier politique, Jean-Luc Mélenchon, le coprésident du Parti de Gauche, appelle lui aussi François Hollande à en passer par un référendum. Il l'a dit, lors de l'émission "12-13 dimanche" sur France 3.

FRANCE 3

Vous êtes à nouveau en ligne