La guerre contre les nouvelles capitales de région

FRANCE 3

Le gouvernement a tranché sur les capitales des 13 nouvelles régions qui succèdent aux 22 actuelles. 

Le passage de 22 à 13 régions entraîne mécaniquement la disparition de certaines des capitales actuelles. Or si le gouvernement de Manuel Valls temporise, les jeux sont faits : la liste des nouveaux chefs-lieux a été tranchée lors du dernier Conseil des ministres avant la trêve estivale, ce vendredi 31 juillet.

Agents administratifs superflus

Les arbitrages ne sont "pas définitifs" selon Matignon, mais le couperet est tombé. Lille devrait l'emporter sur Amiens, Dijon sur Besançon. Strasbourg, Bordeaux ou Toulouse seront également renforcées dans leur suprématie territoriale.
A Besançon, les habitants font grise mine. Étienne Tonot, restaurateur, pointe du doigt le manque à gagner économique consécutif au déficit de notoriété subi par les petites villes.

En Midi-Pyrénées, le secrétaire général CFDT Grégory Martin enrage pour sa part quant aux "mises de côté" de certains agents administratifs, en passe de devenir "doublons" et dont l'emploi passera donc à la trappe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne