Réforme territoriale : les élections seraient maintenues en 2015

(© REUTERS)

François Hollande lance ce mercredi ses consultations sur la réforme territoriale. Le chef de l'Etat va rencontrer jusqu'à vendredi tous les chefs de partis pour évoquer le calendrier et la méthode. Les élections régionales pourraient n'être reportées que de plusieurs mois et non pas d'une année. Elles pourraient donc avoir lieu en septembre 2015.

 François Hollande a plusieurs scénarios en tête. Le plus ambitieux d'abord : passer par une révision de la Constitution, ce qui permettrait d'afficher un beau consensus. Mais pour cela, il faudrait qu'il arrive à convaincre une partie de l'opposition de le suivre. Ce scénario est peu probable, vu les réticences, notamment à l'UMP, à mener cette réforme tambour battant.

Autre scénario, il impose sa réforme par la loi, c'est possible dit l'Elysée qui a bien étudié la question et qui cite un précédent : en 2010, Nicolas Sarkozy avait alors inventé le conseiller territorial sans réformer la Constitution, mais les experts sont sceptiques, d'après eux, c'est inévitable pour supprimer les conseils généraux.

Enfin, pour écarter tout soupçon de "tripatouillage électoral", l'UMP accuse le président de vouloir repousser les régionales en 2016 pour éviter une nouvelle claque après les municipales, et bien, François Hollande pourrait maintenir le rendez-vous en 2015, pas en mars mais en septembre par exemple. Cela implique d'aller très très vite et vu la complexité de cette réforme, ça semble très ambitieux voire irréaliste.

Vous êtes à nouveau en ligne