Référendum d'indépendance : la Nouvelle-Calédonie s'apprête à voter

France 3

Dimanche 4 novembre, les habitants de la Nouvelle-Calédonie vont voter par référendum pour dire s’ils veulent ou non rester français. Les habitants sont divisés, à trois jours de ce vote décisif.

Trente ans après les accords de Matignon et les violences des années 1980, les Calédoniens sont invités à se prononcer sur l'indépendance de leur île dimanche 4 novembre. Derniers jours de campagne, dans un climat apaisé. Du côté des indépendantistes, on affiche musique et couleurs. Leur message est clair : l'accession du pays à son indépendance. La question du référendum sera simple : "Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie devienne indépendante ?". Seuls quelques 170 000 électeurs pourront voter, les habitants qui peuvent justifier d'une résidence dans l'archipel depuis 1994.

Une victoire du "non" attendue

Les partisans du "non" à l'indépendance défendent une Nouvelle-Calédonie qui a retrouvé la paix. "On ne laissera personne nous voler le droit de vivre en paix et ensemble", déclare Nicolas Metzdorf de Calédonie Ensemble. Pour les loyalistes, l'indépendance serait synonyme d'appauvrissement du territoire. Les sondages annoncent une nette victoire du "non". Le gouvernement français suit de très près ce scrutin. Édouard Philippe se rendra sur place, dès le lendemain du vote.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne