Nouvelle-Calédonie : derniers meetings avant le référendum sur l’indépendance

FRANCE 3

Un référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie est organisé dimanche 4 novembre. La campagne bat son plein.

30 ans après les accords de Matignon et les violences des années 1980, les Calédoniens sont appelés à se prononcer sur l’indépendance de leur île. Les derniers jours de campagne se déroulent dans un climat apaisé. Du côté des indépendantistes, on affiche musique et couleurs. Pour Rock Wamytan, indépendantiste de l’Union calédonienne, le message est clair : "La seule porte de sortie pour nous maintenant, c’est l’accession du pays à son indépendance. Point barre." "D’ici dimanche il faut continuer à motiver nos familles", renchérit Victor Tutugoro, indépendantiste du Front de libération national kanak socialiste.

Les sondages annoncent une nette victoire du "Non"

La question du référendum est simple : "Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie devienne indépendante ?" Environ 170 000 électeurs pourront voter : les habitants pouvant justifier une résidence dans l’archipel depuis 1994. Les partisans du "Non" à l’indépendance défendent quant à eux une Nouvelle-Calédonie qui a retrouvé la paix. "Vous ne pouvez pas savoir à quel point ça a été magique de vivre cette entente, clame Nicolas Metzdorf de Calédonie ensemble. On ne laissera personne nous voler le droit de continuer de vivre en paix et ensemble." "Ensemble nous avons construit un pays", affirme quant à lui Philippe Gomès, président de Calédonie ensemble. Les sondages annoncent une nette victoire du "Non".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne