Nouvelle-Calédonie : 170 000 électeurs attendus aux urnes

FRANCE 2

Plus de 170 000 électeurs sont attendus aux urnes, dimanche 4 novembre. La Nouvelle-Calédonie va-t-elle choisir l'indépendance ? À deux jours du référendum, la campagne officielle prend fin.

Ce sont les derniers instants de la campagne à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. Les pro et les anti-indépendance lancent leur ultime force pour convaincre. Mais des deux côtés, les intentions de vote semblent désormais établies. Ce référendum est prévu depuis 30 ans. Les partisans du "non" à l'indépendance mettent en avant le soutien économique vers l’île, les garanties qu'apporte la métropole, mais aussi les nombreux transferts de compétences qui ont eu lieu depuis 1988.

De profondes inégalités sociales

"La France a une histoire douloureuse en Nouvelle-Calédonie, mais on a un État qui a su nous écouter et évoluer", soutient Nicolas Metzdorf, de Calédonie Ensemble. Les partisans du "oui" à l'indépendance rappellent eux les profondes inégalités sociales qui divisent la Nouvelle-Calédonie. Mais ils visent également à rassurer en assurant que l'indépendance ne signifierait pas le départ des métropolitains. Pour ces partisans, l'Histoire pèse de tout son poids sur ce scrutin. Le dispositif électoral est d'ores et déjà prêt. 170 000 électeurs, sur les 270 000 habitants, peuvent voter, car il faut une certaine ancienneté sur le territoire pour se rendre aux urnes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne