R. Ferrand / M. de Sarnez possibles présidents de groupe : polémique à l'Assemblée

France 2

La polémique enfle à l'Assemblée nationale après l'annonce d'une probable arrivée de Michel Ferrand et de Marielle de Sarnez. Ils pourraient prendre la tête d'un groupe parlementaire. L'opposition dénonce une forme de parachutage. 

Richard Ferrand et Marielle de Sarnez à peine sortis du gouvernement et déjà rentrés à l'Assemblée nationale avec une même ambition. Présider le groupe de La République en marche pour l'un, le groupe MoDem pour l'autre. "Je suis extrêmement heureuse d'assumer mon mandat de parlementaire de la 11e circonscription de Paris", a assuré la députée MoDem. Mais l'arrivée de deux anciens ministres soupçonnés dans des affaires est violemment dénoncée par l'opposition de droite.

"Déporter la crise politique du gouvernement à l'Assemblée"

"Ce qui me choque, c'est de recycler à l'Assemblée nationale des ministres qui ne peuvent plus être ministres, qui plus est dans des postes clés comme des postes de présidents de groupe. On va déporter la crise politique du gouvernement à l'Assemblée nationale", se désole Daniel Fasquelle, député LR. De son côté, le Front national promet une belle agitation dans l'hémicycle. "On va quand même se marrer quand Ferrand va porter la loi de moralisation de la vie publique à l'Assemblée", ironise Gilbert Collard, député FN. À ce jour, Richard Ferrand et Marielle de Sarnez sont certes désignés, mais pas encore élus à la tête de leur groupe parlementaire.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne