Quand François Fillon vante le bilan de Nicolas Sarkozy

(Gonzalo Fuentes Reuters)

En meeting à Grandvilliers en Picardie, l'ancien Premier ministre a accusé le président de la République d'avoir menti aux Français. Mais il n'a pas eu un mot de critique à l'encontre de Nicolas Sarkozy. Au contraire.

C'était une réunion
publique de soutien à Jean -François Mancel,  candidat UMP à une élection législative
partielle dans l'Oise. L'occasion pour François Fillon de se positionner comme premier
opposant à François Hollande où il talonne Jean-François Copé.

Mais pour la place
de favori des sympathisants de l'UMP, il est très loin derrière Nicolas
Sarkozy. Voilà sans doute pourquoi François Fillon oublie ses critiques sur la
droitisation ou l'idée d'un droit d'inventaire. Tout à coup Nicolas Sarkozy est
formidable. Et au fil du
discours, le ton devient de plus en plus chaleureux. Même familier.

Après cette
évocation émouvante d'un duo qui fonctionnait si bien, François Fillon défend son
projet. Après tout, c'est lui qui est en campagne. Prochain prochain déplacement
inscrit à son agenda : la Russie le 20 mars.

Vous êtes à nouveau en ligne