VIDEO. Valérie Rabault, présidente du groupe Nouvelle Gauche à l’Assemblée nationale : « Les mesures du gouvernement qui devaient ruisseler ne ruissellent pas »

Invitée de Stéphane Depinoy dans :l’éco, la cheffe des députés socialistes est revenu sur la première année de la nouvelle législature, et sur la politique économique du gouvernement.

Un an après l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron, ses soutiens le lâchent, comme Philippe Aghion. « Il dit ce que nous disons depuis le vote de la loi de finances. On est en eaux troubles, car les mesures du gouvernement qui devaient ruisseler ne ruissellent pas. Certains territoires s’appauvrissent pendant que la croissance, elle, stagne. »

Mais quelle place pour les socialistes, devenus invisibles, dans ce quinquennat, c’est l’objet de la question qui fâche. « Nous sommes audibles à l’Assemblée, nous sommes le premier groupe en termes d’amendements votés. C’est vrai que cela ne dépasse pas les frontières de l’assemblée. Notre stratégie est d’établir sur chaque projet un contre-projet. »

L’AFP s’est demandé si selon elle la trajectoire de la diminution du déficit était crédible. « Non, car il manque beaucoup de chose, la reprise de la dette de la SNCF par exemple. »

L’émission s’est terminée en chanson avec Little Dark Age de MGMT.

Vous êtes à nouveau en ligne