Tarn : où est parti le vote socialiste ?

France 2

À Soual, dans le Tarn, on a toujours voté pour le Parti socialiste. Mais dimanche, c’est Marine Le Pen qui est arrivée en tête, et Benoît Hamon a fait un score inférieur à celui de Jean Lassalle.

Soual est une petite ville du Tarn, paisible. Une terre que l’on dit socialiste depuis un siècle. Mais cette année, la commune a placé le candidat PS en septième position. "J’étais de gauche. Mais après avoir vu le quinquennat de Monsieur Hollande, il nous a apporté des belles paroles pour être élu, et après plus rien", déplore un habitant. Ces déçus du socialisme ont fait basculer le scrutin. Marine Le Pen est arrivée en tête avec 31% des voix, alors qu’en 2012 François Hollande avait réalisé le meilleur score. "Moi, j’ai voté Marine. C’est un vote sanction, pour faire voir aux politiques qu’ils ne font pas leur boulot", témoigne un homme.

La fracture territoriale

Le maire, sans-étiquette, parle de fracture territoriale. "Dans le sud du Tarn, nous sommes le seul bassin de vie de plus de 100 000 habitants à ne pas être relié à une autoroute. Cela fait 40 ans qu’on se bat pour ça et ça n’avance pas. Les gens ne sont pas aveugles…" explique Jean-Luc Alibert. Mais ce n’est pas pour autant que les Soualais sont prêts à voter pour Marine Le Pen au second tour : "Ah non, pas au second tour !", s’exclame un homme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne