Revenu de base : huit départements prêts à le tester

FRANCE 2

Un revenu de base testé dans huit départements. Les élus, tous socialistes, s’inspirent du revenu universel porté par Benoît Hamon pendant la campagne présidentielle. Mais ce test ne verra pas le jour avant 2019.

Recevoir de l’argent sans conditions, en fonction de ses besoins. Le revenu de base, une idée que veulent tester huit départements socialistes dont l’Ariège, le Gers ou encore la Gironde. Des départements pilotes avec un objectif : rendre ce revenu accessible à tous. "La question du revenu de base n’est pas juste de traiter l’extrême pauvreté ou de la grande précarité", explique Jean-Luc Gleyze, président du PS de département de la Gironde. "C’est aussi de permettre à des personnes qui ont un parcours de vie chaotique d’être aidées avec ce revenu de base."

Les Français partagés

Le dispositif viserait principalement les bas revenus. Aucun barème, aucun montant n’est encore défini. Le revenu de base pourrait fusionner plusieurs allocations entre elles. Mais les bénéficiaires potentiels sont divisés. Pour Benoît Hamon, premier défenseur d’un revenu universel pendant la campagne présidentielle, cette expérimentation va dans le bon sens. "Il faudra tôt ou tard, en raison de la révolution numérique, un nouveau pilier de la protection sociale", souligne l’ancien candidat PS à l’élection présidentielle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne