VIDEO. Ralliement à Emmanuel Macron : quand Manuel Valls promettait de "respecter les règles" de la primaire de la gauche

En refusant de soutenir Benoît Hamon, le vainqueur de la primaire de la gauche, l'ancien Premier ministre contrevient aux règles du scrutin. 

Les critiques visant Manuel Valls fusent, mercredi 29 mars, après l'annonce de son ralliement à Emmanuel Macron. En refusant de soutenir Benoît Hamon, pourtant vainqueur de la primaire de la gauche, l'ancien Premier ministre va donc à l'encontre du règlement du scrutin.

>> Suivez les réactions après le ralliement de Manuel Valls à Emmanuel Macron

Pourtant, il s'était bien engagé à respecter le choix des électeurs. Le 25 janvier, lors du débat d'entre deux tours qui l'opposait à Benoît Hamon, l'ancien Premier ministre assurait : "moi, je respecte les règles. D'ailleurs, j'ai toujours respecté les règles."

Ce changement de position va-t-il isoler Manuel Valls au sein du PS ? "Je suis triste de ne pas avoir réussi à convaincre Manuel Valls de ne pas soutenir Emmanuel Macron, a réagi, dans un communiqué, Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du Parti socialiste. Je combats cette position."

Vous êtes à nouveau en ligne