VIDEO. "On n'est pas couché" : Valls défend la suppression du 49.3 car il "déresponsabilise la majorité"


Manuel Valls - On n'est pas couché 14 janvier... par onpc
DAILYMOTION / ONPC

L’ex-Premier ministre et candidat à la primaire de la gauche était l'invité politique d'"On n’est pas couché". 

Un revirement qu'il ne cesse d'expliquer et de justifier. Alors que son gouvernement y a recouru pour promulguer notamment la loi Travail, Manuel Valls a une nouvelle fois fait part de son souhait de supprimer partiellement l'article 49.3 de la Constitution sur le plateau de l'émission "On n'est pas couché" sur France 2, samedi 14 janvier. 

Interrogé par Yann Moix, qui a cité la phrase de Jean Cocteau "Ce qu'on te reproche, cultive-le : c'est toi !", l'ancien Premier ministre a longuement défendu ce revirement surprenant. Pour Manuel Valls, le recours à l’article 49.3 "déresponsabiliserait la majorité". Le candidat à la primaire de la gauche a précisé qu’il ne souhaitait pas la suppression totale de cet article, qui permet de faire adopter une loi sans le vote du Parlement, mais sa restriction aux lois de finances. 

Pour expliquer son utilisation de cet article à six reprises durant son passage à Matignon, l'ancien Premier ministre a rejetté la faute sur les frondeurs socialistes. Sur la loi Travail"j’ai proposé des évolutions sur le texte (...) avec une grande majorité des députés socialistes, avec les syndicats réformistes, s'est défendu Manuel Valls. Les fondeurs nous ont obligés à engager la responsabilité du gouvernement." 

Vous êtes à nouveau en ligne