PS : Benoît Hamon, un homme fidèle au parti

France 3

Benoît Hamon, Breton d'origine, a fait ses armes auprès de Michel Rocard avant de se rapprocher de la gauche du PS. Portrait du député des Yvelines de 49 ans.

Il aura suffi d'une campagne des primaires pour que Hamon le minoritaire devienne la référence de gauche du Parti socialiste. Ce Breton, militant à l'UNEF, syndicat étudiant, s'engage au PS à 19 ans. Il s'empare des Mouvements des jeunes socialistes en 1992. C'est là qu'il construit ses réseaux. Il les met d'abord au service de la campagne de Lionel Jospin. Depuis 2002, Hamon, l'ancien rocardien, campe à la gauche du PS. Il choisit donc Aubry contre Royal en 2008. Il est nommé porte-parole du parti, une tribune pour porter ses idées.

Deux ans à préparer sa campagne

Avec la victoire de François Hollande, Benoît Hamon est nommé ministre délégué. Il est la caution de gauche du gouvernement. En 2014, il va jusqu'à s'allier à Manuel Valls pour le faire accéder à Matignon. Une alliance des contraires qui semble mettre mal à l'aise le nouveau ministre de l'Éducation. Une alliance qui vole en éclats quelques mois plus tard. Benoît Hamon plaide pour une politique plus à gauche. Il démissionne et devient l'un des chefs de file des frondeurs. Retour dans l'ombre. Pendant deux ans, il prépare sa campagne. À presque 50 ans, celui que personne n'avait vu venir est ce dimanche soir le 5e candidat du PS à se présenter à la présidentielle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne