Primaire à gauche : Benoît Hamon baptise son micro-parti "Elpis"

Benoît Hamon prononce un discours à La Plaine-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 28 août 2016. 
Benoît Hamon prononce un discours à La Plaine-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 28 août 2016.  (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Le nom du micro-parti, créé en vue de la primaire organisé par le Parti socialiste, suscite les moqueries sur les réseaux sociaux. 

"Dans la mythologie grecque, Elpis personnifie l'espoir, sous la forme d'une jeune femme portant une corne d'abondance." Mardi 6 septembre, L'Express a révélé le nom du micro-parti, "Elpis", lancé par le socialiste Benoît Hamon, en vue de sa participation à la primaire à gauche, en janvier.

L'ancien ministre de l'Education a reçu dans la semaine l'agrément de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP), indispensable à la création d'un micro-parti, poursuit L'Express. 

Festival de blagues potaches sur Twitter 

Les internautes n'ont pas tardé à réagir à ce nom sur Twitter, à coups de blagues urophiles et/ou scatophiles. 

Le candidat, lui, prend ces calembours avec autodérision. Sur Twitter, il a répondu aux internautes moqueurs en publiant une photo de lui, le visage austère : "On me reproche de ne jamais rigoler... Mais je fais rire tout le monde avec du grec ancien", a-t-il réagi.

Vous êtes à nouveau en ligne