Primaire de la gauche : les soutiens de Manuel Valls déboussolés

France 3

Quel avenir pour Manuel Valls ? L’ancien Premier ministre n’assistera pas dimanche à l’investiture de Benoît Hamon, il veut prendre du recul, déboussolant ainsi ses partisans.

La défaite consommée, Manuel Valls a remercié ce lundi 30 janvier ses équipes de campagne pendant une heure ce midi, dans ce qui fut son QG de campagne. L’image de sa poignée de main avec Benoît Hamon sonne comme un au revoir. Il a soigné sa sortie dans un discours mélangeant autocritique et émotion. L’ancien Premier ministre dit vouloir prendre des vacances et du recul. Ses soutiens entendent lui rester fidèles et attendent ses prochaines consignes de vote.

La tentation Macron

Les Vallsistes ont un message pour le vainqueur : "Il faut que Benoît Hamon fasse un geste envers les sociaux-démocrates", témoigne ce militant. Le rassemblement autour de Hamon est incertain, et la tentation Macron est bien présente. "Les semaines à venir vont clarifier les choses", pour ce soutien. Pour le député Malek Boutih, "la tentation Macron c’est une fuite en avant, ce serait lâcher la proie pour l’ombre".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne