Primaire de la gauche : le plus dur commence pour Hamon

France 3

2 037 563 votants, c’est le chiffre connu ce lundi midi de la participation à la primaire de la gauche dimanche. Benoît Hamon en est sorti grand vainqueur, devant Manuel Valls.

Grande explosion de joie hier soir au QG de Benoït Hamon à l’annonce de sa victoire. Le frondeur a déjoué tous les pronostics en étant élu pour devenir le candidat du Parti socialiste à l’élection présidentielle. Dans son discours, il tend la main à toute la gauche. "Je proposerai à tous les candidats de cette primaire, mais aussi à tous ceux qui se reconnaissent en la gauche et l’écologie politique, y compris Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon, de ne penser qu’à l’intérêt des Français au-delà de nos performances. Je leur proposerai de construire ensemble une majorité gouvernementale cohérente et durable", a-t-il déclaré dans son discours.

Un PS déchiré

Pour les militants, cette victoire est synonyme de renouveau. Mais pour Benoît Hamon, le plus dur commence. Il va devoir réunir une famille politique déchirée, qui sort plus divisée que jamais de cette campagne. La poignée de mains peu chaleureuse entre Valls et Hamon en est le symbole.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne