Primaire de la gauche : le parti plus que jamais divisé à l'heure du choix

France 3

François Hollande se retire de la course à la présidentielle pour "rassembler la gauche", selon ses propos prononcés jeudi 1er décembre. Or, les candidats à viser l'Élysée sont nombreux.

Candidats déclarés ou non, la liste des prétendants à la tête de l'État est longue. "La gauche est éparpillée façon puzzle", déclare Anne Bourse sur le plateau de France 2. Six candidats sont d'ores et déjà déclarés à gauche de l'échiquier politique et sept autres à la primaire du parti socialiste. Manuel Valls a lui-même évoqué deux gauches "irréconciliables".

Manuel Valls ne fait pas l'unanimité au PS

Le parti est divisé entre un coté une gauche sociale et libérale sur la ligne de Manuel Valls et de l'autre "celle qu'on peut appeler la gauche de la gauche, incarnée par Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, poursuit Anne Bourse avant de préciser : ces deux lignes se sont affrontées tout au long du quinquennat. La primaire devrait permettre de clarifier les choses." Les proches de François Hollande vont-ils se ranger derrière Manuel Valls ? "Non, pas tous (...) Tous les parlementaires ne rejoindront pas le futur candidat Manuel Valls, certains lui en veulent et se tourneront vers Emmanuel Macron".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne