Primaire de la gauche : Hamon dénigre Valls et regarde déjà sur sa gauche

France 3

Benoît Hamon et Manuel Valls incarnent deux visions de la gauche que l'on dit irréconciliables. Pour espérer l'emporter, il va falloir se rassembler.

C'est mal parti sur la forme, souligne la journaliste de France 3 Danièle Sportiello. Il y a eu une poignée de main furtive au siège du PS à Paris entre Benoît Hamon et Manuel Valls. Surtout, dès les résultats connus de la primaire, Benoît Hamon n'a pas attendu la fin du discours de Manuel Valls pour commencer le sien. Il ne l'a peut-être pas fait sciemment, mais c'est une énorme erreur, souligne le camp Valls.

Hamon dépasse déjà Mélenchon

Manuel Valls a désigné Benoît Hamon comme "le candidat de notre famille politique". Il lui a souhaité "bonne chance", mais on le voit mal dans le futur aller faire campagne pour le revenu universel aux côtés de Benoît Hamon. Le vainqueur de la primaire va tenter de rassembler au-delà du PS. Il va proposer dès lundi à Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon de bâtir une majorité cohérente et durable. En attendant, un sondage Sofrès donne le candidat du PS déjà devant Mélenchon, mais derrière Le Pen, Fillon et Macron.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne