Le calendrier de Manuel Valls après le renoncement de François Hollande

Cette vidéo n'est plus disponible

On a entendu les premiers mots du Premier ministre en réaction au renoncement présidentiel : le respect, la défense d'un bilan et pour lui désormais un nouvel agenda.

Démission, candidature, c'est désormais les nouvelles échéances pour Manuel Valls après le renoncement de François Hollande à briguer un second mandat présidentiel hier, jeudi 1er décembre. "A priori, ce ne sera pas ce week-end, car Manuel Valée veut respecter une sorte de délai de décence après le renoncement de François Hollande. Il ne participera donc pas demain, comme prévu, au grand rassemblement du Parti socialiste", explique Hélène Hug, en direct de l'hôtel de Matignon.

Possible démission en début de semaine

Manuel Valls a aussi une contrainte de calendrier. "Il ne peut pas démissionner tant que François Hollande n'est pas rentré en France. Il revient seulement demain soir. Tout pourrait, en revanche, aller très vite en début de semaine avec sa possible démission de Matignon. Certains de ses proches sont contre, mais lui reste très marqué par l'échec de Lionel Jospin en 2002. Il était resté Premier ministre tout en menant sa campagne électorale", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne