INFOGRAPHIE. François Hollande, un mandat marqué par une impopularité inédite

François Hollande au palais de l\'Elysée, le 1er décembre 2016.
François Hollande au palais de l'Elysée, le 1er décembre 2016. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Le président de la République a annoncé, jeudi, qu'il renonçait à briguer un second mandat.

Le suspens a pris fin. François Hollande a annoncé, jeudi 1er décembre, qu'il ne briguera pas second mandat, lors d'une allocution depuis le palais de l'Elysée. La décision du président de la République a, sans doute, été influencée par sa très faible popularité : à peine 18% d'opinions favorables en novembre.

>> Suivez les réactions politiques en direct au lendemain du renoncement de François Hollande à être candidat

Franceinfo a représenté, sur un graphique, la descente aux enfers du chef de l'Etat, à partir du baromètre Ipsos / Le Point, qui suit l'évolution de sa popularité auprès des Français depuis son élection, en mai 2012. Sur les deux premières années, François Hollande a connu une chute vertigineuse de sa popularité. L'actuel locataire de l'Elysée a inversé la courbe à deux reprises, dans la foulée des attentats de janvier puis de novembre 2015. Mais il a, depuis, à nouveau perdu la confiance d'une grande partie des Français.