DIRECT. "Je maintiens le cap du revenu universel", affirme Benoit Hamon

Benoît Hamon, le 8 décembre lors de \"L\'Emission politique\" sur France 2.
Benoît Hamon, le 8 décembre lors de "L'Emission politique" sur France 2. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Le vainqueur de la primaire de la gauche a obtenu, lundi, le soutien du Premier ministre, Bernard Cazeneuve. Il juge que les bases du rassemblement de la gauche sont posées.

Au lendemain de sa victoire au second tour de la primaire de la gauche, Benoît Hamon compte maintenant rassembler son camp, voire même aller au-delà. Invité du "20 heures" de France 2, lundi 30 janvier, le député des Yvelines a affirmé qu'il "maintenait le cap du revenu universel", mais qu'il "n'était pas opposé au fait d'enrichir [son] projet, au contraire."

Bernard Cazeneuve le soutient officiellement. Avant de souhaiter son "succès" en mai, Bernard Cazeneuve a prévenu Benoît Hamon que la gauche "ne réussira pas sans assumer le bilan du quinquennat de François Hollande", lors d'une entrevue lundi à Matignon.

Une main tendue aux vallsistes. Mathieu Hanotin, directeur de campagne de Benoît Hamon, a tendu la main, lundi, au camp Valls en déclarant qu'il fallait "tenir compte" du vote favorable à l'ancien Premier ministre, même si une orientation majoritaire a été "clairement" tranchée lors de la primaire.

Jadot rencontrera Hamon. Yannick Jadot, candidat EELV à la présidentielle, a annoncé, lundi à franceinfo, qu'il rencontrera, mardi, Benoît Hamon. Le député des Yvelines avait tendu la main à Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot dans son discours à l'issue des résultats quasi-définitifs, pour construire une majorité gouvernementale.

21h16 : Visiblement, le documentaire Jean-Luc Mélenchon, l'homme qui avançait à contre-courant, diffusé sur France 3, est très attendu par les équipes du candidat. Une projection est organisée à la Bellevilloise, à Paris. Une grande partie des lieutenants du candidat de la France insoumise est sur place.

21h10 : "Je ne suis pas fermé au fait d'enrichir ce projet, au contraire !" Invité du 20 heures de France 2, Benoît Hamon a laissé entendre qu'il pourrait amender son programme. Mais seulement à la marge. Voici la séquence.



(FRANCE 2)

20h50 : Contrairement à ce qu'avait annoncé RMC en début de soirée, François Hollande ne recevra pas Benoît Hamon demain, mais jeudi. Le rendez-vous est fixé à 11 heures à l'Elysée, indiquent les services de la présidence de la République.

20h20 : "Je n'ai pas eu Jean-Luc Mélenchon au téléphone. Je dois voir Yannick Jadot [EELV] demain. Si Emmanuel [Macron] est de gauche, nous discuterons. (...) Je ne veux pas réduire le rassemblement à des questions d'appareils."

Benoît Hamon évoque désormais le rassemblement de la gauche au-delà de son parti.

20h19 : "Je maintiens le cap du revenu universel. (...) Mais il y a dans ce quinquennat des éléments évidemment positifs. (...) Je ne suis pas fermé au fait d'enrichir mon projet, au contraire. Mais je souhaite qu'on vote pour ce que je propose, pas seulement pour rejeter François Fillon ou Marine Le Pen."

Le candidat PS évoque la question du rassemblement avec l'aile droite de son parti.

20h19 : "Il faut pouvoir se projeter. Le futur désirable, c'est que nos enfants puissent eux-même enfanter dans un monde respirable. Que les nouvelles générations soient aussi bien protégées que nous l'avons été."

Benoît Hamon évoque son programme.

20h18 : "Le plus beau jour de ma vie politique sera peut-être en mai. Cette victoire est une belle étape, qui m'a permis de réunir plus d'un million d'électeurs sur mon projet."

Le vainqueur de la primaire de la gauche est l'invité du journal de 20 heures de France 2.

19h59 : Le candidat socialiste à l'élection présidentielle Benoît Hamon est l'invité du "20 heures" de David Pujadas sur France 2. Suivez son interview en direct ici.

19h55 : Si la politique vous intéresse, rendez-vous sur France 3. Le psychanalyste Gérard Miller a réalisé le documentaire Jean-Luc Mélenchon, l'homme qui avançait à contre-courant. Un long film qui dresse le portrait de celui qui se plaint régulièrement de voir ses propos déformés par les médias. Vous pourrez aussi le suivre sur notre site.

18h46 : Selon les résultats officiels communiqués par les organisateurs du scrutin, 2 037 563 personnes ont participé au vote. Le chiffre devrait très légèrement évoluer, puisqu'il prend en compte 99,49% des bureaux de vote.

18h45 : Bonsoir, combien y'avait d'électeurs pour le deuxième tour de la primaire de la gauche ? Merci !

18h39 : Revenu universel d'existence, taxation des robots, transition écologique... Lors de la primaire de gauche, Benoît Hamon a réussi à imposer ses idées au centre des débats. Mais ses propositions ne tombent pas du ciel : dans un article, notre journaliste Elise Lambert dresse la liste des penseurs qui l'ont inspiré.



(FRANCOIS MORI / AP / SIPA)

18h29 : Après Bernard Cazeneuve, aujourd'hui, François Hollande, demain. Benoît Hamon doit rencontrer, mardi matin, le chef de l'Etat pour évoquer sa candidature à la présidentielle. Le président de la République doit le rencontrer à 11 heures, indique une journaliste de RMC.

Vous êtes à nouveau en ligne