DIRECT. Vincent Peillon est l'invité de "L'Entretien politique" sur France 2

Le candidat à la primaire de gauche Vincent Peillon présente son programme le3 janvier 2017.
Le candidat à la primaire de gauche Vincent Peillon présente son programme le3 janvier 2017. (CITIZENSIDE/QUENTIN VEUILLET / AFP)

A neuf jours du premier débat, Vincent Peillon et Manuel Valls ont dévoilé, mardi matin, les grandes orientations de leur programme.

C'est la rentrée des classes. La campagne de la primaire de la gauche entre dans son dernier mois, mardi 3 janvier, avec notamment la présentation des projets de Vincent Peillon et de Manuel Valls. Suivez cette journée avec nos envoyés spéciaux sur place et sur France 2.

Les accents européens de Peillon. Avant son passage, mardi, à 20h25, dans "L'Entretien politique" sur France 2, Vincent Peillon a dévoilé un programme accordant une large place aux questions européennes. Il a notamment proposé "un new deal européen" pour relancer l'économie dans l'UE.

Les promesses de Valls. L'ancien Premier ministre a proposé un service civique obligatoire de six mois pour les jeunes, ainsi qu'un "revenu décent" d'environ 800 euros fusionnant les minimas sociaux. 

Arnaud Montebourg dévoile sa priorité. "La première des décisions que je voudrais prendre, c'est d'abord de diminuer la CSG sur tous les salariés qui, aujourd'hui, sont en situation d'être entre 1 ou 1,3 smic, c'est-à-dire jusqu'à 1 500 euros net, ce que moi j'appelle les classes moyennes et les classes populaires", a indiqué Arnaud Montebourg, mardi, sur RTL.

23h36 : Nous vous le disions un peu plus tôt : Le Parisien/Aujourd'hui en France ne commandera plus de sondages pendant la campagne présidentielle. Le directeur des rédactions explique ce choix dans cet édito. "Plus que jamais, pour aborder ces élections, nous avons choisi de privilégier et de placer le reportage, le terrain et l'humain au coeur de notre démarche éditoriale", indique-t-il.

22h45 : On connaît désormais les grandes orientations de quatre des candidats à la primaire de la gauche : Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Vincent Peillon. Guillaume Daret vous explique leur "marque de fabrique".

(FRANCE 2)

21h41 : Ils sont députés et rêvent d'accéder à la Présidence de la République. Mais sont-ils tous assidus à leur tâche ? L'Oeil du 20 h a compté les présences et surtout, les absences.

(FRANCE 2)

21h24 : "Je suis au coeur de la gauche", a martelé Vincent Peillon, qui était l'invité ce soir de l'émission "L'entretien politique" sur France 2. Le candidat à la primaire de la gauche a expliqué son positionnement au sein du PS.


(FRANCE 2)

21h19 : Bonsoir @anonyme. Le premier débat de la primaire de la gauche aura lieu jeudi 12 janvier et sera coorganisé par TF1, RTL et L'Obs. Les sept candidats se retrouveront ensuite sur les plateaux de BFM TV et i-Télé, dimanche 15 janvier. Le dernier débat sera diffusé jeudi 19 janvier par France 2 et Europe 1.

21h19 : Bonsoir, quelles chaînes diffuseront les débats de la primaire de la gauche ? Merci :)

21h34 : "Il n'y a rien de brutal dans ce programme. C'est le seul qui permette de réformer la France et d'assurer la sécurité de notre pays. (...) Ce programme a été mis en place en Allemagne, en Europe du Nord et il a permis de réduire le chômage. La purge, contrairement à ce dont m'accuse Manuel Valls, c'est aujourd'hui et je veux qu'on en sorte."


François Fillon compte "mettre en oeuvre le programme sur lequel [il s'est] engagé". Le vainqueur de la primaire de la droite a réitéré sa volonté de réduire les dépenses publiques et de réformer le système de sécurité sociale lors d'une interview dans le 20 heures de TF1, ce soir.

21h02 : Vincent Peillon conclut son passage sur le plateau de "L'Entretien politique" en expliquant qu'il n'a pas de slogan. "Sinon les journalistes ne concentrent que sur ça", lance le candidat à la primaire de la gauche.

20h58 : "La réforme des rythmes scolaires est une réforme qui aurait pu être améliorée. (...) Je pense qu'une réforme doit se poursuivre dans le temps et être ajustée. C'est d'avoir donné le pouvoir [de décider] aux gens qui a permis de donner des choses merveilleuses dans certains endroits et dans d'autres, il faut bien le reconnaître, des choses moins bien."

(FRANCE 2)

20h48 : "L'incapacité qui a été la nôtre à accueillir les réfugiés est un crime historique. L'Europe n'a pas été à la hauteur et elle a foulé aux pieds ses valeurs, avec des pays qui dressent des barbelés pour empêcher des réfugiés victimes de la guerre de venir. (...) Il faut prendre notre part et accueillir des réfugiés. Il faut reprendre la discussion collective au sein de l'Europe à ce sujet."

20h44 : "[Sur le budget], je veux montrer qu'on peut avoir une gestion rigoureuse qui accompagne une politique de gauche."

22h16 : Je suis désolée, , mais il ne s'agit pas de la primaire du Parti socialiste. Trois candidats ne font en effet pas partie du PS : François de Rugy (Ecologistes !), Sylvia Pinel (Parti radical de gauche) et Jean-Luc Bennahmias (Union des démocrates et des écologistes).

20h39 : Ne pouvez vous pas parler de la primaire du PS et non de la gauche. je suis de gauche et ce n'est pas ma primaire ...

20h34 : "Le travail que j'ai d'abord à faire au sein du parti socialiste, c'est de rassembler."

20h32 : "J'ai toujours porté des projets pour la gauche", commence par affirmer Vincent Peillon.

(FRANCE 2)

20h29 : Le candidat à la primaire de la gauche Vincent Peillon est invité de l'émission "Entretien politique" de France 2. Regardez son intervention en direct.

19h57 : Manuel Valls a présenté ce matin un programme modéré pour rassembler son camp, à l'opposé des propositions iconoclastes qu'il a pu défendre par le passé. Je vous explique à quoi ressemblerait la France sous son mandat.

Le programme de campagne de Manuel Valls, présenté à la presse le 3 janvier 2017 (FRANCOIS MORI / AP / SIPA)

19h48 : "Je veux être président de la République, je me vois à l'Elysée. (...) Je n'ai jamais voulu être la surprise [de ce scrutin], je veux gagner la primaire de la gauche."

Benoît Hamon était l'invité de BFM TV en début de soirée. Le candidat à la primaire de la gauche a réaffirmé sa volonté de "gouverner le pays" à l'issue de l'élection présidentielle de 2017.

18h41 : Malgré un prêt de six millions d'euros souscrit auprès du microparti de son père, Marine Le Pen cherche encore à réunir une somme équivalente. Pourquoi le Front national peine-t-il à financer sa campagne ? Je vous réponds dans cet article.

La présidente du Front national et candidate à la présidentielle, Marine Le Pen, le 9 décembre 2016, lors d\'un meeting à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)

14h52 : Battu par François Fillon lors de la primaire de la droite, Alain Juppé prend sa défaite avec philosophie, si l'on en croit son dernier tweet sur ses lectures.

11h51 : L'enjeu de la primaire de la gauche étant plus de désigner un leader du PS que le prochain président, les sondages deviennent en effet superflus.

11h50 : On dirait plutôt un bon moyen de faire des économies pour le journal...

11h50 : Non, les instituts de sondage doivent continuer leur travail ! Les sondages sur la présidentielle, l'élection la plus importante en France, sont plus qu'utiles, ils sont nécessaires ! D'autant plus que les sondeurs en France ne sont pas aussi mauvais que chez nos amis anglo-saxons...

12h25 : Faut-il, comme Le Parisien l'a annoncé ce matin, arrêter de commander des sondages pour l'élection présidentielle ? Dans nos commentaires, certains internautes ont un avis bien tranché sur la question.

11h32 : "Diviser par deux" les écarts de salaires entre hommes et femmes, service civique obligatoire durant six mois... Manuel Valls déroule ses propositions.

11h26 : "Je ne viens pas proposer le passé, je viens défendre un chemin pour l'avenir. (...) Je refuse cette vaste purge que nous propose François Fillon."

Manuel Valls présente actuellement son projet. Il dit "assumer" ce qui a été fait durant le quinquennat, tout en disant "défendre un chemin pour l'avenir".

11h12 : Non, @anonyme ! Le projet de Manuel Valls vient d'être mis en ligne sur son site internet.

11h12 : Où peut-on retrouver ce document de 50 pages ? Est-ce seulement pour les journalistes ?

11h06 : Il ne doit pas tarder, @anonyme. Notre journaliste Sophie Brunn est à la Maison de la chimie, à Paris, où l'ex-Premier ministre doit faire son discours.

11h04 : A quelle heure Manuel Valls dévoile-t-il son projet ?

10h49 : En visite chez Emmaüs, François Fillon souhaite "montrer son attachement au système de solidarité", a indiqué son entourage à un journaliste du Monde. Notre collègue de France 2 Guillaume Daret le suit également.

10h31 : Lors de sa déclaration de candidature, Manuel Valls avait été raillé pour son slogan : "Faire gagner tout ce qui nous rassemble". Alors que l'ancien Premier ministre doit présenter d'ici à quelques minutes son programme, il a dévoilé sur Twitter sa nouvelle devise : "Une République forte, une France juste".

10h11 : Ça y est : Vincent Peillon présente son programme présidentiel. Il indique notamment vouloir imposer un mandat électoral unique et limité dans le temps à trois mandats, ainsi qu'une réduction du nombre de parlementaires.

10h09 : Comment jugez-vous la décision du Parisien de ne pas commander de sondage pendant la campagne présidentielle ? Estimez-vous qu'il s'agit d'un pas dans la bonne direction ou bien d'une simple demie-mesure, puisque le quotidien s'autorisera à commenter les sondages des autres médias ?

Vous êtes à nouveau en ligne