Arnaud Montebourg officialise sa participation à la primaire à gauche

Le candidat à la présidentielle Arnaud Montebourg s\'exprime lors d\'un meeting, le 19 septembre 2016, à Gonesse (Val-d\'Oise).
Le candidat à la présidentielle Arnaud Montebourg s'exprime lors d'un meeting, le 19 septembre 2016, à Gonesse (Val-d'Oise). (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Il s'était déclaré candidat à la présidentielle, en août, sans préciser s'il comptait passer par l'étape de la primaire.

Après plus d'un mois de flou, il lève le doute. Le candidat à l'élection présidentielle Arnaud Montebourg a annoncé, dimanche 2 octobre, sur TF1, qu'il prendrait part à la primaire à gauche organisée par le PS. Il est le cinquième participant à se déclarer, après Marie-Noëlle Lienemann (PS), Benoît Hamon (PS), François de Rugy (Ecologistes !) et Jean-Luc Bennahmias (Front démocrate).

Hollande en "chauffeur de salle" ?

L'ancien ministre de l'Economie a lancé "un appel au peuple de gauche", l'invitant à "participer au renouvellement de la gauche" face à une possible candidature de François Hollande. Il a toutefois indiqué qu'il ne se présenterait pas en solitaire en cas de défaite. "Dès lors qu'on accepte des primaires, on en accepte toutes les règles", a-t-il indiqué, refusant d'être un "agent de division" de la gauche.

Le 19 septembre, un mois après l'annonce de sa candidature à la Fête de la rose, en meeting dans le Val-d'Oise, il avait sous-entendu qu'il se rallierait au vainqueur de la primaire s'il y était défait. Avant de suggérer une inversion des rôles"J'aimerais bien avoir un ancien président de la République comme chauffeur de salle dans mes meetings !"

Vous êtes à nouveau en ligne