Parti socialiste : l'université d'été annulée pour raisons de sécurité

France 2

Jean-Christophe Cambadélis, Premier Secrétaire du PS,  souhaite reporter l'université du Parti initialement prévue à Nantes à la fin août. Trop de menaces de violences pèsent sur l'événement.

Des graffitis contre le Parti socialiste, "Faisons-leur regretter d'avoir choisi Nantes", peut-on lire sur des affiches. "Rendez-vous du 26 au 28 août pour perturber l'université du PS". Ce sont les slogans que l'on peut lire sur un compte Twitter d'un activiste d'extrême gauche. Un appel à la gauche à peine déguisé. Ce sont, entre autres, ces menaces qui ont conduit le PS à suspendre son rendez-vous annuel. 

50 permanences du Parti socialiste attaquées, vandalisées

"Évidemment que le Parti socialiste a le service d'ordre pour faire face, mais moi je ne veux pas me confronter à une guérilla d'une ultra-gauche anti-démocratique", explique Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du Parti socialiste. Le rendez-vous estival et incontournable de la gauche suspendu, un coup de théâtre. Cette année, l'université d'été ne devait pas se tenir à La Rochelle comme d'habitude mais à Nantes, une ville où les violences se sont multipliées pendant les manifestations contre la loi El Khomri. La décision est saluée par la maire de la ville. Ces derniers mois, 50 permanences du Parti socialiste ont été attaquées, vandalisées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne