VIDEO. Harcèlement à l'école : le combat au quotidien

France 2

700 000 élèves seraient concernés par le harcèlement à l'école. La ministre de l'Éducation a annoncé la mise en place de nouvelles mesures, ce vendredi 6 février, pour faire face au phénomène.

Najat Vallaud-Belkacem a annoncé de nouvelles réformes pour combattre le harcèlement à l'école. Une équipe de France 2 s'est rendue dans un lycée pionnier dans la lutte contre le harcèlement, à Clermont-Ferrand.
 
Pierre Torregrosa a souffert de harcèlement. Il est devenu le souffre-douleur de ses camarades parce qu'il était trop grand et solitaire. Pendant huit ans, il va subir insultes, moqueries et bousculades.

Des humiliations quotidiennes qui un jour tournent à l'agression. Il témoigne de cet événement tragique : "Ça venait de sonner, on se dirigeait vers les salles de classe et il y a un élève qui m'a pris à part, qui m'a plaqué contre un mur et qui m'a donné une série de coups de genoux dans le ventre jusqu'à que je ne puisse plus respirer. J'étais au sol, je ne pouvais plus me relever, je ne pouvais plus respirer et je voyais les professeurs et les élèves devant moi qui défilaient."

"J'avais peur de tout le monde"

Pierre sombre dans une dépression, "j'avais peur de tout le monde", explique-t-il. Il tente de se faire invisible en cherchant des "coins" où se réfugier pour éviter les autres camarades.

Dans ce lycée à Clermont-Ferrand, il ne subit plus le dictât des harceleurs. En classe de terminal, il rencontre un professeur qui vient à son secours.

Jean-Pierre Bellon est un des premiers en France à s'intéresser au problème de harcèlement à l'école. Selon lui, "les dégâts sont considérables, ils sont immédiats et engendrent une baisse des résultats scolaires, car les élèves ne veulent plus venir en classe."

Pour désamorcer ces situations de crise le plus tôt possible, le professeur s'appuie sur un groupe d'élèves bénévoles dont Pierre fait partie, qui sont des sentinelles en alerte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne